Les Français sont accros à leur mobile, et cela change leur rapport aux marques

  • Home / Social Media / Les Français sont…

Les Français sont accros à leur mobile, et cela change leur rapport aux marques

AppDynamics, filiale de Cisco spécialisée dans la gestion des performances applicatives, vient de révéler les résultats d’une étude menée sur nos habitudes de consommation en matière  d’applications et de mobile, mais aussi sur la relation que cela amène avec les marques. Elle a été réalisée par Insight Avenue auprès de 7 000 personnes (2 000 aux États-Unis et en Angleterre, 1 000 en Allemagne, en Australie et en France).

Une dépendance forte

Le matin est généralement fait de rituels immuables : préparer le café, se brosser les dents, prendre sa douche, allumer la radio… Et depuis quelques années, consulter son smartphone. 57% des sondés disent ainsi l’utiliser avant de parler à qui que ce soit. Et comme pour toute dépendance, le manque est à craindre. Pour 60% des Français, il commence à arriver au bout de 4 heures de privation.

Pas étonnant dans ce cadre que 64% expliquent ne pas pouvoir se passer des services numériques, et que la moyenne d’usage de ce type de services soit de 32 par jour en moyenne. Pour 60% des personnes interrogées, ils permettent d’améliorer leur productivité aussi bien au travail qu’à la maison, et 60% estiment qu’ils réduisent le stress autour des tâches administratives.

Un impact important sur les décisions d’achats

Les services numériques offerts ont également un impact fort sur notre rapport aux marques, selon l’étude. 71% déclarent que leurs attentes en la matière ne font qu’augmenter. Un sur deux serait même prêt à payer plus cher un produit si les services numériques associés (mobile, appareils connectés…) sont de meilleure qualité. 57% disent également apporter plus d’importance aux interactions numériques avec les marques qu’à leurs interactions physiques avec elles.

Les conséquences d’applications ou de services de mauvaise qualité sont sans appel, et de plus en plus marquées. Deux Français sur trois se disent moins tolérants qu’ils ne l’étaient il y a deux ans à ce sujet. Un sur deux ne s’intéressera pas à une marque s’il a des échos négatifs sur ses services numériques, et 59% sont même prêts à convaincre leur entourage de ne pas consommer une marque s’ils rencontrent un problème de ce type.

Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *